Forum du Collectif Citoyen opposé à l'exploration et l'exploitation des Gaz et Pétrole de Schiste. Ni ici, Ni ailleurs ! Ni aujourd'hui, Ni demain !

14 et 15 novembre 2013 : Daniel Villanova et son spectacle "La Croisade des Rabat-Joie" au théâtre Jean Vilar de Montpellier.
7 septembre 2013 : Projection de Gasland 2 au Diagonal de Montpellier (17h30), suivie d'un débat en présence du réalisateur.
11 octobre 2013 Conseil Constitutionnel : la QPC de Schuepbach est rejetée.
[Commission de Suivi+forages "expérimentaux"] 22 mars 2012 : le Décret est paru au JO. Voir le sujet dans "Documentation" + "Loi... : procédure, application..."
[Permis de Montélimar] 12 décembre 2011 : le groupe Total a déposé un recours auprès du Tribunal Administratif. Voir le sujet dans "Revue de Presse".
29 nov. 2012 : après la conférence environnementale, lancement du "débat national sur la transition énergétique" du gouvernement Ayrault.

Décembre 2018

LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le 1/10/2013, 13:22


    Conférence de Presse du 29 juin à Paris - AFP

    Partagez
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Conférence de Presse du 29 juin à Paris - AFP

    Message  Sophie le 29/6/2011, 18:37

    Les anti-schiste veulent élargir le débat
    à l'avenir énergétique en France

    "PARIS - Les collectifs anti-schiste veulent changer de braquet et se saisir de la question plus vaste de l'avenir énergétique de la France, notamment du nucléaire, à l'occasion d'un rassemblement citoyen fin août dans les Cévennes.

    L'idée est d'ouvrir la lutte contre les gaz de schiste à un débat sur l'énergie, sur ce que cela implique comme type d'organisation de société, a expliqué mercredi Sylvain Angerand de l'ONG les Amis de la terre lors d'une conférence de presse à Paris.

    Pour le journaliste et écologiste Fabrice Nicolino, très engagé dans le combat contre le gaz de schiste, c'est le mouvement qui s'est constitué autour du gaz de schiste qui s'adresse à l'ensemble de la société française et lui dit de prendre en main son destin en ce qui concerne l'énergie.

    Les Etats généraux citoyens de nos besoins et de notre avenir énergétique doit avoir lieu du 25 au 28 août à Lézan dans le Gard, et prendra la forme de tables rondes et ateliers.

    Selon Aymeric de Valon, de la coordination nationale des Collectifs contre les gaz et huile de schiste, près de 100.000 personnes sont impliqués dans le combat contre les permis d'exploration de gaz et pétrole de schiste.

    Une loi proposée par le député UMP Christian Jacob et interdisant la technique contestée de la fracturation hydraulique, utilisée pour faire jaillir le gaz, doit être adoptée définitivement le 30 juin au Sénat.

    Elle ne satisfait pas cependant les collectifs, ni l'opposition de gauche, car elle n'abroge pas les permis et n'interdit pas l'exploration et l'exploitation de ces hydrocarbures non-conventionnels.

    Pour Fabrice Nicolino, très engagé dans le combat anti-gaz de schiste, il est tout à faire évident que le vote de la loi, largement compris comme un arrêt (de l'exploration), a eu un effet démobilisateur sur un certain nombre de gens, même si la mobilisation reste très forte.

    Il y a beaucoup de choses qui ont cristallisé autour de cette question du gaz de schiste, qui ont à voir avec la façon dont les décisions sont prises en France, la manière dont le peuple français a été privé de tout débat sur l'énergie depuis des décennies, a-t-il ajouté.

    On peut dire que c'est un second souffle, ça ne me gène pas du tout. Une mobilisation a besoin de rendez-vous, de se relancer de temps à autre, mais si c'est le cas, c'est ouverture géante".

    (©AFP / 29 juin 2011 18h36)

      La date/heure actuelle est 14/12/2018, 19:33