Forum du Collectif Citoyen opposé à l'exploration et l'exploitation des Gaz et Pétrole de Schiste. Ni ici, Ni ailleurs ! Ni aujourd'hui, Ni demain !

14 et 15 novembre 2013 : Daniel Villanova et son spectacle "La Croisade des Rabat-Joie" au théâtre Jean Vilar de Montpellier.
7 septembre 2013 : Projection de Gasland 2 au Diagonal de Montpellier (17h30), suivie d'un débat en présence du réalisateur.
11 octobre 2013 Conseil Constitutionnel : la QPC de Schuepbach est rejetée.
[Commission de Suivi+forages "expérimentaux"] 22 mars 2012 : le Décret est paru au JO. Voir le sujet dans "Documentation" + "Loi... : procédure, application..."
[Permis de Montélimar] 12 décembre 2011 : le groupe Total a déposé un recours auprès du Tribunal Administratif. Voir le sujet dans "Revue de Presse".
29 nov. 2012 : après la conférence environnementale, lancement du "débat national sur la transition énergétique" du gouvernement Ayrault.

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le 1/10/2013, 13:22


    Propagande et Désinformation automnales

    Partagez
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Propagande et Désinformation automnales

    Message  Sophie le 14/10/2012, 08:10

    Dans la - désormais fameuse - rubrique "Total, toujours dans les bons coups", le titre de "Champion du Monde de la Démagogie" peut aujourd'hui leur être largement attribué.

    Quelques extraits d'une déclaration de Christophe de Margerie, reprise dans le Bulletin de l'Industrie Pétrolière : c'est à mourir de rire. Alors, rions, ironisons, du 3ème au 15ème degré, tant qu'il en est temps...

    "Total ne se mettra plus en avant sur le dossier gaz de schiste"
    => Lu sur EnerPresse le 12 octobre 2012 <=
    "Notre industrie est la première concernée par la transition énergétique et elle est plus que désireuse de participer à la réflexion : il s’agira donc, a déclaré hier jeudi Christophe de Margerie à la clôture des Journées annuelles des hydrocarbures organisées par le GEP-AFTP, de faire passer des messages précis et d’être audibles sans être hérétiques, cela ne sert à rien. Les quatre messages identifiés par le patron de Total devront servir trois objectifs : la sécurité d’approvisionnement, la compétitivité et le respect de l’environnement [...].

    Il n’est plus aujourd’hui question de «peak oil» mais d’accès à de nouvelles ressources et donc de capacités, un des meilleurs messages que l’on puisse envoyer aux jeunes. C’est un secteur qui a un avenir absolument extraordinaire [...]. L’industrie doit être capable de montrer qu’elle est nécessaire et complémentaire, un mot dont Christophe de Margerie souligne l’importance, refusant de se battre pour savoir quelle est la meilleure des énergies. Sachons accepter de développer des technologies dans d’autres domaines, dit-il, ce n’est pas une bataille.

    Le débat doit aussi permettre de faire savoir que la filière pétrolière et parapétrolière est remarquable et reconnue à l’étranger, dit le patron de Total [...].

    Reste qu’au-delà de ces considérations, c’est un autre message qu’est venu livrer Christophe de Margerie à ses pairs : il faut que nous changions. Nous pouvons encore nous améliorer. C’est de communication qu’il s’agit là. Nous avons le devoir de nous exprimer, de rechercher le dialogue [...]. Nous ne demandons plus rien, c’est aux responsables politiques et gouvernementaux de savoir quoi faire sur le sujet [...]".
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    La multiplication des emplois

    Message  Sophie le 4/11/2012, 10:29

    Le miroir aux alouettes selon Dominique de Villepin :



    -----------------------

    La - comme toujours - excellente analyse de Sylvain Lapoix sur OWNI
    "Les emplois au Pifomètre"
    => Article du 8 octobre 2012 <=
    Où l'on apprend notamment que "l’évaluation la plus populaire sous nos climats éditoriaux est l’œuvre d’un rapport livré par la société Sia conseil. Cabinet de consulting en management, Sia compte parmi ses plus gros clients GDF Suez, partenaire de Schuepbach LLC [...]. Son logo apparaît par ailleurs discrètement en pied de page de Gas in focus, “Observatoire du gaz naturel” autoproclamé, coédité par GRT Gaz, filiale à 75% du géant français des bonbonnes de propane". Et qu'en "d’autres termes, les experts de Sia conseil (jugeant que toutes les extractions de gaz de schiste sont les mêmes) se targuent de prédire l’avenir avec une règle de trois [...]".
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Re: Propagande et Désinformation automnales

    Message  Sophie le 2/12/2012, 08:52

    "Intense lobbying du gaz de schiste pour assouplir la réglementation européenne"
    => Article Reporterre du 9 novembre 2012 <=
    Extraits :

    "Selon un nouveau rapport de Corporate Europe Observatory, les compagnies pétrolières et gazières américaines et européennes ont lancé une campagne acharnée pour empêcher toute régulation européenne concernant le développement de l’industrie du gaz de schiste de voir le jour [...].

    Cette bataille féroce comprend un lobbying intensif du Parlement européen et de la Commission, des rapports d’expertise financés par l’industrie, des publicités et des sites internet, conçus afin de prouver que les gaz de schiste ne constituent pas une menace pour l’environnement ou pour la santé publique et de promouvoir l’illusion d’une nouvelle source de carburant écologique [...].

    Le rapport montre que les compagnies pétrolières dont ExxonMobil, Chevron, Statoil, Total et PGNiG Pologne travaillent avec des entreprises de relations publiques pour organiser des événements au sein du Parlement pour plaider en faveur des gaz de schiste. Ils ont été soutenus par les eurodéputés polonais et le gouvernement polonais, qui a utilisé la présidence de l’UE en 2011 dans le but de promouvoir leur programme sur les gaz de schiste [...].

    La Commission européenne est à l’heure actuelle en train d’évaluer la nécessité d’une régulation et devrait faire une proposition courant 2013".


    Dernière édition par Sophie le 9/12/2012, 08:54, édité 1 fois
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Lobbying à tous les étages

    Message  Sophie le 2/12/2012, 11:24

    "Opération séduction pour Vermilion"
    => Article EssonneInfo du 20 novembre 2012 <=
    Extraits :

    "Le groupe d’hydrocarbure Vermilion organisait vendredi soir une rencontre avec les élus locaux concernés par leurs concessions essonniennes. Essonne Info a assisté à cette réunion dans laquelle les responsables du groupe ont tenté de rassurer les participants sur leurs intentions.

    Nous n’avons rien à cacher. C’est avec ces mots plusieurs fois répétés que Jean-Pascal Simard, le directeur des relations publiques Europe de Vermilion a défini la position de son groupe après les interrogations soulevées par sa présence en Essonne [...].

    Les responsables de Vermilion ont ensuite pris le temps d’expliquer la procédure de mutation des concessions pétrolières, à laquelle les élus sont invités à répondre. C’est une simple procédure administrative, et cela n’a aucun effet sur la nature des projets explique Jean-Pascal Simard [...].

    Après la présentation des activités de Vermilion, la discussion a tourné autour des techniques décriées de fracturation hydraulique [...]. Tout cela n’est pas d’actualité à en croire les responsables du groupe, qui insistent sur le fait que la loi leur interdit de pratiquer ce genre de forage [...]. Tôt ou tard, la réglementation évoluera lance le maire du Plessis-Pâté [...]. En guise de réponse, le directeur des relations publiques de Vermilion bote en touche en renvoyant vers des décisions gouvernementales mais trouve dommage qu’il y ait eu un amalgame avec ce qu’on a vu aux Etats-Unis, à travers le film Gasland [...].

    En guise de conclusion à cette rencontre, les responsables du groupe canadien prennent le temps de mettre en avant leurs opérations de mécénat et de sponsoring [...]. Les responsables du groupe pétroliers sont déterminés à s’implanter durablement en Ile-de-France, et notamment en Essonne ; ils disposent de moyens conséquents pour investir sur les puits existants rachetés à Total ; et ils semblent attachés à leur image, en promettant de mieux «communiquer» envers les institutions locales et les habitants".
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Trop, c'est trop

    Message  Sophie le 2/12/2012, 11:32

    "Gaz de schiste, assez de lobbyisme !"
    => Article Le Monde du 13 novembre 2012, par Corinne Lepage <=
    Extraits :

    "Il serait temps que le débat devienne sérieux lorsque l'on aborde l'aspect économique et financier du gaz de schiste. Les tombereaux d'injures que déverse le géochimiste Claude Allègre ne font que caricaturer une argumentation absurde : l'exploitation du gaz de schiste relancerait la croissance française.

    Le lobby pétrolier et gazier inonde les médias de ce nouveau mythe : si on exploitait le gaz de schiste comme les Américains, la croissance reviendrait. C'est trois fois absurde. Pour une question de chronologie d'abord. Dans le meilleur des cas, pour le lobby, une exploitation pourrait voir le jour vers 2020, ce qui n'aura aucun effet sur l'atonie de l'économie française en 2012 et 2013.

    Deuxièmement, la France n'est pas les Etats-Unis. Autrement dit, les conditions physiques d'exploitation, les conditions juridiques font que les contraintes sont très différentes et, par voie de conséquence, le prix du baril ou du British Termal Unit (BTU unité d'énergie anglo-saxonne) serait sans commune mesure, peut être sans aucun intérêt au regard du prix auquel nous payons notre gaz [...].

    Enfin, dans le meilleur des cas, l'exploitation du gaz de schiste pèserait pour 4 à 5 milliards d'euros, soit moins de 10 % de notre facture énergétique ou du déficit commercial. C'est important, mais pas de nature à changer la donne [...].

    Dès lors, arrêtez la désinformation et reconnaissez quelles sont vos motivations réelles qui n'ont rien à voir avec le bien-être et l'intérêt économique des Français [...]".
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Re: Propagande et Désinformation automnales

    Message  Sophie le 9/12/2012, 10:27

    Tiens, ça faisait longtemps... Longtemps que nous n'avions pas ouï l'oie au fond des bois, cette complainte à nous en tirer des larmes du plus profond de l'âme... Longtemps aussi que nous n'avions pas sursauté comme des cabris à chaque phrase... Alors, allons, pour le plaisir, quelques extraits d'un Communiqué de l'Amicale des Foreurs... Mais comme je ne vais tout de même pas y passer la matinée, il vous faudra obligatoirement cliquer...
    "Gaz de schiste, le vent tourne !"
    => Edition EuroPétrole du 19 novembre 2012 <=
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Petit résumé par Politis

    Message  Sophie le 24/12/2012, 12:26

    Dossier du 6 décembre 2012
    "GdS : comment on prépare les esprits"
    Intro

    "Difficile à croire : le débat national sur la transition énergétique s’est ouvert dans les effluves du gaz de schiste ! Bien sûr, on y affirmera qu’il est indispensable de faire décoller les énergies renouvelables et de réduire les consommations, nécessité cent fois esquivée. Le devenir du nucléaire réserve les empoignades habituelles, mais la vedette américaine, c’est le gaz de schiste. François Hollande semblait pourtant l’avoir enterré pour de bon lors de la Conférence sur l’environnement, en septembre dernier. Deux mois plus tard, ce n’est déjà plus que «non, mais…». Entre-temps, industriels, experts, économistes et politiques ont mené une intense campagne de pression. Alors que les États-Unis attribuent leur regain de santé à cette manne fossile, la France tiendrait sa martingale anticrise : le gaz de schiste, c’est le retour de l’énergie pas chère, de la croissance, des emplois, de la prospérité. Au Parti socialiste, des voix s’élèvent pour appeler au «bon sens», à l’unisson d’une grande partie de la droite, du Medef et des médias conservateurs : un trésor se trouverait sous l’Hexagone, et on l’y laisserait ?

    Dans une ambiance de propagande pétrolière des années 1960, les spéculations hasardeuses vont bon train, et la tension monte chez les écologistes. L’épouvantail des émissions de CO2 ? Discrètement remisé. À Doha, la communauté internationale a débattu de la crise climatique dans une indifférence ennuyée. En l’espace d’un trimestre à peine, la pensée fossile a connu un furieux regain de vigueur. Il devrait en aller de même dès 2013 pour la guérilla anti-gaz de schiste en France".
    Lire la suite dans le n° 1230.
    Encarts => ici <= et => <=

    Contenu sponsorisé

    Re: Propagande et Désinformation automnales

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 20/10/2017, 23:20