Forum du Collectif Citoyen opposé à l'exploration et l'exploitation des Gaz et Pétrole de Schiste. Ni ici, Ni ailleurs ! Ni aujourd'hui, Ni demain !

14 et 15 novembre 2013 : Daniel Villanova et son spectacle "La Croisade des Rabat-Joie" au théâtre Jean Vilar de Montpellier.
7 septembre 2013 : Projection de Gasland 2 au Diagonal de Montpellier (17h30), suivie d'un débat en présence du réalisateur.
11 octobre 2013 Conseil Constitutionnel : la QPC de Schuepbach est rejetée.
[Commission de Suivi+forages "expérimentaux"] 22 mars 2012 : le Décret est paru au JO. Voir le sujet dans "Documentation" + "Loi... : procédure, application..."
[Permis de Montélimar] 12 décembre 2011 : le groupe Total a déposé un recours auprès du Tribunal Administratif. Voir le sujet dans "Revue de Presse".
29 nov. 2012 : après la conférence environnementale, lancement du "débat national sur la transition énergétique" du gouvernement Ayrault.

Décembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le 1/10/2013, 13:22


    La Loi... vue par les industriels

    Partagez
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    La Loi... vue par les industriels

    Message  Sophie le 11/7/2011, 11:05

    Communiqué de Presse de l'Union Française des Indistrie Pétrolières - 1er juillet
    "L'UFIP regrette un vote issu d’une procédure accélérée"

    "L’Union Française des Industries Pétrolières (UFIP) regrette l’adoption, après une procédure accélérée, de la proposition de loi interdisant en France l’exploration et l’exploitation du pétrole et du gaz par fracturation hydraulique.
    L’UFIP considère que cette loi va empêcher l’évaluation des ressources en hydrocarbures de schiste et de leur impact sur l’économie française.
    L’UFIP rappelle que la fracturation hydraulique est une technique employée et maîtrisée de longue date dans des domaines variés ne se limitant pas à l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures.
    La profession prend acte de la création d’une commission nationale d’orientation, de suivi et d’évaluation des techniques d’exploration et
    d’exploitation des hydrocarbures et s’engage à participer activement à ses travaux. Les opérateurs suivront avec attention les clarifications que la
    commission apportera à ses missions, en particulier les conditions de mise en oeuvre d’expérimentations réalisées à des fins de recherche scientifique sous
    contrôle public."

    La-Croix.com - 10 juillet
    "Les industriels ne renoncent pas à plaider l'utilité des gaz de schiste"

    Extraits :
    "Ce qui s’est passé est tout bonnement extraordinaire, s’insurge Marc Fornacciari, avocat de l’entreprise suisse Schuepbach, installée aux États-Unis, et titulaire de l’un des fameux permis d’exploration délivré en mars 2010. Des gens qui refusent le débat ont obtenu gain de cause, sans que tous les enjeux de cette nouvelle source d’énergie aient été discutés." (elle est bien bonne celle-là !)
    "Nous étudions les suites possibles dans le cadre du permis qui nous a été octroyé, précise un porte-parole de l’entreprise. Total pourrait ainsi procéder à un simple carottage vertical – opération de recherche qui reste autorisée par la loi – et, pour le moment, n’envisage pas de recours contre l’État.
    "Les industries pétrolières, bien décidées à garder leur permis, n’entendent pas tirer un trait définitif sur le marché français. Nous n’avons pas renoncé à convaincre les pouvoirs publics de l’intérêt des gaz de schiste et de la possibilité de procéder à des fracturations hydrauliques sans impact majeur sur l’environnement, affirme ainsi Olivier Gantois."
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    L'Amicale des Foreurs se déchaine

    Message  Sophie le 12/11/2011, 09:37

    L'Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole lançait le 27 octobre une pétition pour l'exploitation des gaz de schiste.
    Extraits :

    "Le gaz de schiste, tant décrié et banni par nos politiques, en méconnaissance de cause, est tout simplement du gaz méthane, CH4, identique à celui dont nous nous servons pour faire la cuisine, chauffer nos intérieurs et produire de l’électricité [...]
    la France a un rôle considérable à jouer, à l’échelle mondiale, en matière de fourniture d’énergie, le jour où la technologie rendra l’exploration et la production de gaz de schiste en mer économiquement rentable. Encore faudrait-il que nos politiques reviennent sur terre et prennent à cœur l’intérêt du pays et de ses habitants avant de songer à leur propre réélection.
    Qui plus est, en interdisant la fracturation hydraulique qui est la seule méthode d’exploitation connue à ce jour et en en faisant un instrument diabolique la France se refuse à réduire sa facture pétrolière qui devrait avoisiner 60 milliards d’euros cette année. Elle participe de ce fait à l’érosion de la monnaie européenne par rapport aux autres devises de référence et creuse son déficit ou devrait-on dire sa tombe ?
    [...] Produire notre gaz de schiste, c’est participer à la réduction de notre dette. Françaises et Français, faites nous confiance, nous savons le faire proprement. Faites nous savoir que vous n'êtes pas favorables à la loi 2011-835 qui nous déshonore en signant en ligne la pétition."

      La date/heure actuelle est 12/12/2017, 08:48