Forum du Collectif Citoyen opposé à l'exploration et l'exploitation des Gaz et Pétrole de Schiste. Ni ici, Ni ailleurs ! Ni aujourd'hui, Ni demain !

14 et 15 novembre 2013 : Daniel Villanova et son spectacle "La Croisade des Rabat-Joie" au théâtre Jean Vilar de Montpellier.
7 septembre 2013 : Projection de Gasland 2 au Diagonal de Montpellier (17h30), suivie d'un débat en présence du réalisateur.
11 octobre 2013 Conseil Constitutionnel : la QPC de Schuepbach est rejetée.
[Commission de Suivi+forages "expérimentaux"] 22 mars 2012 : le Décret est paru au JO. Voir le sujet dans "Documentation" + "Loi... : procédure, application..."
[Permis de Montélimar] 12 décembre 2011 : le groupe Total a déposé un recours auprès du Tribunal Administratif. Voir le sujet dans "Revue de Presse".
29 nov. 2012 : après la conférence environnementale, lancement du "débat national sur la transition énergétique" du gouvernement Ayrault.

Juillet 2018

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le 1/10/2013, 13:22


    Courrier du Collectif à la Député 34 Le Dain + polémique CESER LR

    Partagez
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Courrier du Collectif à la Député 34 Le Dain + polémique CESER LR

    Message  Sophie le 14/2/2013, 18:59

    Nos élus (notamment PS) sont-ils tombés sur la tête ?
    Montpellier, Hérault, LR... il souffle un vent de mauvaise blague par ici. Et ailleurs.
    Nos élus locaux n'étaient, certes, pas très loquaces jusqu'à maintenant. Il y avait tout de même eu un timide positionnement du Conseil Municipal de Montpellier et un peu plus de textes côté Conseil Général. Tout cela fin 2010-début 2011. Mais, depuis, c'était plutôt silence radio. Le minimum syndical. Ca, au moins, on ne pourrait pas le leur reprocher.

    Et voilà qu'en quelques semaines, tranquillement mais surement, on commence à se dire que :

    • vu le contexte socio-économique actuel,
    • vu que les industriels - défenseurs dans l'âme de l'environnement et de la santé publique - sont de braves gens, qui pensent bien sûr à l'intérêt général et au bien-être de chacun avant tout,
    • vu qu'ils nous promettent des techniques au-dessus de tout soupçon,

    ben finalement, il serait p'têt bien de scruter le dossier GdS sous un autre angle.

    Les PRO-GdS, ayant flairé la soudaine fragilité, comme le renard alléché flaira le fromage dans le bec du piaf sur un arbre perché, appuient plus que jamais sur les points sensibles, à grands renforts de conférences et de communiqués, dans le but de convaincre que nous, pauvres citoyens simples d'esprit, à l'âme sensible, nous ne sommes pas capables de réfléchir, de comprendre et de décider de notre avenir.

    Concernant les dernières agitations locales, un des derniers rapports du CESER a fait grand bruit. Alors que l'instance n'est censée émettre que des avis, il se pourrait bien que le Conseil Régional non seulement en prenne acte mais aussi s'en remette à lui les yeux fermés. Arrive ensuite à point nommé le démarrage d'une étude confiée par les Députés à l'OPECST. Il n'en fallait pas plus pour que le lobbying, relayé localement, reprenne son rythme accéléré de croisière.

    Sur la 2ème circonscription, c'est notre députée PS, Anne-Yvonne Le Dain, qui s'y colle. Membre de l'OPECST, siégeant au Conseil Régional Languedoc-Roussillon, elle "ne rejette pas en bloc" la fracturation hydraulique et estime que "la loi de 2011 bloque une façon trop violente de la mettre en oeuvre" (peut-on lire dans le Midi Libre du 4 février 2013). Une façon "violente plus soft" serait donc tout à fait admissible.

    Sur un autre flanc, la fameuse société Schuepbach, qui n'a pas renoncé à récupérer ses permis abrogés, estime être victime d'inconstitutionnalité (la loi de 2011 serait discriminatoire). Rien que ça. En perspective : permis rendus bien gentiment avec excuses les plus plates, loi retoquée, retour à la case départ, avec en prime de conséquentes indemnités.

    Des mois, des mois - et on pourra bientôt dire des années - que la population s'exprime et se mobilise. Que des personnalités aux impressionnants Curriculum Vitae, nous alertent qu'il y a danger. Qui, dans ce dossier, visiblement, ne comprend rien ? Voyez, lisez, relisez les commentaires du sondage du Conseil Général. ON N'EN VEUT PAS de ces exploitations. Quelles que soient les techniques. Inutile d'informer/désinformer, d'étudier, de jouer avec les chiffres, les mots, les emplois et le fric. Inutile de rechercher, sonder, explorer. ON N'EN VEUT PAS.

    -----------
    Plus sérieusement, voici le courrier du Collectif à Anne-Yvonne Le Dain, en réaction à ses propos sur le dossier Gaz de Schiste, repris dans le Midi Libre le 4 février 2013.




    Concernant l'OPECST, c'est => par ici <=


    Dernière édition par Sophie le 24/8/2013, 18:04, édité 7 fois
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Re: Courrier du Collectif à la Député 34 Le Dain + polémique CESER LR

    Message  Sophie le 18/2/2013, 21:59

    COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 11 FÉVRIER 2013
    DES COLLECTIFS CONTRE LES GAZ ET PÉTROLE DITS «DE SCHISTE» DE LA RÉGION LANGUEDOC-ROUSSILLON
    SUR L’AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL RÉGIONAL
    DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LE SRCAE
    "Les collectifs contre les gaz et pétrole dits «de schiste» de la région Languedoc-Roussillon tiennent à manifester publiquement leur totale désapprobation concernant l’avis donné le 22 novembre 2012 par le Conseil Economique Social et Environnemental (CESER) de notre région dans le cadre de la consultation sur le Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE).

    Comme tous les citoyens de la région, les membres de ces collectifs ont appris, par le biais du numéro de janvier 2013 de la revue «Accents du Sud», que les conseillers du CESER se positionnaient clairement pour la recherche concernant l'exploitation des gaz de schiste dans notre région. «S’ils rejettent toute exploitation qui pourrait nuire à l’environnement et à la santé de la population, ils souhaitent que le SRCAE aborde la problématique de la recherche relative à l’exploitation des gaz de schiste» il leur apparaît «nécessaire d’engager des travaux de recherche menés de façon indépendante sur cette énergie pour laquelle la région dispose de ressources à priori importantes».
    Cet avis d’une part diffère du premier avis donné par les conseillers du CESER le 17 juillet 2012, et d’autre part il se positionne à l’encontre des buts du SRCAE qui doit en effet définir des objectifs et des orientations aux horizons 2020 et 2050 en termes de développement des énergies renouvelables, de maîtrise des consommations énergétiques, de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques, de qualité de l’air, et d’adaptation au changement climatique.
    Une dizaine de collectifs et un groupement de collectifs opposés à la recherche et à l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère de la région, ont interpellé, fin janvier, les présidents du CESER, de la région, ainsi que des Conseils Généraux des départements concernés afin de leur demander des explications et un positionnement clair sur cette question. Ces derniers n’ont pas daigné répondre, hormis le président du C.G. de l’Aude qui déclare simplement prendre acte de la désapprobation du collectif du Narbonnais. Ce silence est intolérable pour des citoyens engagés depuis deux ans, bénévolement, nuit et jour, à défendre bec et ongles l’intégrité du territoire, la qualité de l’eau, du sol, du sous-sol et de l’air, et, par corollaire, la santé des populations.
    Le Club de Rome (1) et la Banque Mondiale (2) annoncent une catastrophe climatique avec des hausses de température allant jusqu’à 4° en moyenne d’ici la fin de ce siècle. Les plus récentes études américaines montrent que le bilan carbone de l’extraction des hydrocarbures de roche mère et en particulier du gaz de schiste est équivalent voire pire que le charbon. C’est pourquoi nous déplorons que les membres du CESER du LR veuillent ouvrir la boîte de Pandore et livrer notre région à l’appétit des compagnies pétrolières et gazières et de leurs actionnaires, au mépris de la réflexion sur une indispensable transition énergétique, qui commence enfin à voir le jour dans notre pays. Car qui peut raisonnablement imaginer qu’une compagnie engage des frais à hauteur d’une vingtaine de millions pour effectuer des recherches sismiques et des forages exploratoires, si l’autorisation d’exploiter la ressource lui est ensuite refusée ? Autre chose : peut-on qualifier «d’indépendantes» des recherches qui seront menées par des compagnies gazières et pétrolière ?
    Si les millions affectés à la recherche gazière proviennent de l’Etat, ils feront forcément défaut à la recherche sur les énergies renouvelables, au financement des mesures d’économies d’énergie et à la lutte contre la précarité énergétique, qui devrait toucher 40% de la population de notre région d’ici quelques années. Dans un cas comme dans l’autre ceci n’a aucun sens.
    D’autre part, des forages de recherche mobiliseraient des milliers de mètres cubes d’eau, une eau polluée ensuite par les produits chimiques utilisés pour forer, et par les remontées de métaux lourds, de sel, voire de radio-nucléides. De l’eau qui fera forcément défaut à une agriculture déjà menacée par des sécheresses chroniques.
    C’est pourquoi nous dénonçons ici les incohérences de cet avis et demandons à Monsieur le Président du Conseil Régional de se positionner clairement sur ce dossier. Nous demandons également au président du CESER, Gérard Maurice, également président de Sogéa Sud et directeur de Vinci Construction France Languedoc-Roussillon Management (3) de motiver publiquement le changement d’avis du conseil qu’il préside".
    Signataires : Inter-Collectif 22 Septembre Sud, Collectif «BastaGaz !» Alès (30), Collectif AJC Les Mages (30), Collectif d'Anduze (30), «GDS Gardonnenque et Petite Camargue»(30), Collectif Garrigue-Vaunage (30), Collectif Cigalois (30), Collectif Loupianais (34), Collectif du Narbonnais (11), Collectif Roquedur-Le Vigan (30), Collectif du Céressou (34), Collectif Orb-Jaur Non aux GDS (34), Collectif de Florac (48), «Collectif Causse Méjean Gaz de Schiste NON!» (48), collectif beziersngds (34), Collectif Rivière (30), «Collectif de Montpellier» (34), collectif «Pézenas, Castelnau de Guers et Environs» (34), Collectif de Sauve (30), Collectif NON à «hinterland» (34), Eco'lectif Dégaze Gignac & Environs (34)

    (1) http://www.clubofrome.org/?p=703
    (2) http://www.banquemondiale.org/fr/news/2012/11/18/new-report-examines-risks-of-degree-hotter-world-by-end-of-century
    (3) http://www.objectif-lr.com/languedoc-roussillon/Actualites/Vinci-cree-une-direction-deleguee-en-region_1507.html
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Anne-Yvonne Le Dain persiste et signe

    Message  Sophie le 4/3/2013, 16:51

    Article la Gazette de Montpellier
    (semaine du 28 février au 6 mars 2013)
    La transition énergétique basée sur de vieux schémas et sur une vision à très court terme.
    Une scientifique qui veut connaître et savoir, mais qui reste incapable d'envisager une seule seconde que des alternatives existent et que tant d'autres sont encore à inventer...
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Ouf ! Le CG confirme sa position

    Message  Sophie le 16/3/2013, 11:15

    Le Conseil Général 34, par la voix de son Président, réaffirme son opposition à la recherche et à l'exploitation du GdS (en l'état actuel des techniques ?), suite au communiqué des collectifs et probablement aussi aux nombreux avis déposés à l'occasion du sondage en ligne sur le site du CG :

    Contenu sponsorisé

    Re: Courrier du Collectif à la Député 34 Le Dain + polémique CESER LR

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 23/7/2018, 02:13