Forum du Collectif Citoyen opposé à l'exploration et l'exploitation des Gaz et Pétrole de Schiste. Ni ici, Ni ailleurs ! Ni aujourd'hui, Ni demain !

14 et 15 novembre 2013 : Daniel Villanova et son spectacle "La Croisade des Rabat-Joie" au théâtre Jean Vilar de Montpellier.
7 septembre 2013 : Projection de Gasland 2 au Diagonal de Montpellier (17h30), suivie d'un débat en présence du réalisateur.
11 octobre 2013 Conseil Constitutionnel : la QPC de Schuepbach est rejetée.
[Commission de Suivi+forages "expérimentaux"] 22 mars 2012 : le Décret est paru au JO. Voir le sujet dans "Documentation" + "Loi... : procédure, application..."
[Permis de Montélimar] 12 décembre 2011 : le groupe Total a déposé un recours auprès du Tribunal Administratif. Voir le sujet dans "Revue de Presse".
29 nov. 2012 : après la conférence environnementale, lancement du "débat national sur la transition énergétique" du gouvernement Ayrault.

Décembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le 1/10/2013, 13:22


    Spéculation : la bulle de gaz

    Partagez
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Spéculation : la bulle de gaz

    Message  Sophie le 2/3/2013, 20:30

    Article "Le Monde Diplomatique" - mars 2013
    "Gaz de Schiste : la grande escroquerie"
    => extrait en ligne <=
    Dans les kiosques - extraits :

    "Energie bon marché contre pollution prolongée : aux Etats-Unis, le dilemme relatif à l’exploitation des gaz et pétrole de schiste n’a tourmenté ni les industriels ni les pouvoirs publics. En moins d’une décennie, ces nouvelles ressources auraient aiguillé l’Amérique sur les rails de la croissance, dopé l’emploi, rétabli la compétitivité. Et si cette "révolution" n’était qu’une bulle spéculative sur le point d’éclater ?

    [...] La fragilité de la reprise autant que les expériences récentes devraient inciter à la prudence vis-à-vis de tels engouements. L'économie espagnole, par exemple, naguère florissante - quatrième puissance de la zone euro en 2008 - se délabre depuis que la bulle immobilière à laquelle elle s'accrochait aveuglément a éclaté sans prévenir. La classe politique a tiré peu d'enseignements de la crise de 2008 ; la voilà sur le point de répéter les mêmes erreurs dans le secteur des énergies fossiles.

    Une enquête du New York Times de juin 2011 révélait déjà quelques fissures dans la construction médiatico-industrielle du "boom" des gaz de schiste, [...] quant aux effets d'annonce des compagnies pétrolières, soupçonnées de surestimer délibérément leurs exploitations et le volume de leurs gisements (1) [...].

    Début 2012, deux consultants américains tirent la sonnette d'alarme dans Petroleum Review, la principale revue de l'industrie pétrolière britannique. Tout en s'interrogeant sur la fiabilité et la durabilité des gisements de gaz de schiste américains, ils révèlent que les prévisions des industriels coïncident avec les nouvelles règles de la Securities and Exchange Commission (SEC), l'organisme fédéral de contrôle des marchés financiers. Adoptées en 2009, celles-ci autorisent en effet les compagnies à chiffrer le volume de leurs réserves comme bon leur semble, sans vérification par une autorité indépendante (2). Pour les industriels, la surestimation des gisements de gaz de schiste permet de faire passer au second plan les risques liés à leur exploitation [...].

    Les spécialistes en placements financiers ne sont pas dupes. L'économie de la fracturation est une économie destructrice, avertit le journaliste Wolf Richter dans Business Insider (4). L'extraction dévore le capital à une vitesse étonnante, laissant les exploitants sur une montagne de dettes lorsque la production s'écroule [...].

    Géologue ayant travaillé pour Amoco (avant sa fusion avant BP), M. Arthur Berman se dit lui-même surpris par le rythme incroyablement élevé de l'épuisement des gisements [...]. Pour s'assurer des résultats stables, les exploitants vont devoir forer presque mille puits supplémentaires chaque année sur le même site. Soit une dépense de 10 à 12 milliards de dollars par an... Si on additionne tout cela, on en arrive au montant des sommes investies dans le sauvetage de l'industrie bancaire en 2008 [...].

    Pour financer la ruée vers l'or, il a fallu emprunter des sommes astronomiques à des conditions complexes et exigeantes, Wall Street ne dérogeant pas à ses règles de conduite habituelles. Selon Dizard [analyste au Financial Times], [...] compte tenu du rendement éphémère des puits de gaz de schiste, les forages vont devoir se poursuivre. les prix finiront par s'ajuster à un niveau élevé, et même très élevé, pour couvrir non seulement les dettes passées, mais aussi des coûts de production réalistes [...].

    [Selon l'équipe de David King, dans une étude publiée par la revue Energy Policy], si d'immenses quantités de ressources fossiles restent certainement nichées dans les profondeurs de la Terre, le volume de pétrole exploitable aux tarifs que l'économie mondiale a l'habitude de supporter est limité et voué à décliner à court terme (9).

    En dépit des trésors de gaz arrachés aux sous-sols par fracturation hydraulique, la diminution des réserves existantes se poursuit à un rythme annuel estimé entre 4,5 et 6,7% par an. King et ses collègues récusent donc catégoriquement l'idée selon laquelle l'exploitation des gaz de schiste pourrait résoudre la crise énergétique [...].

    Ces travaux n'ont retenu l'attention ni des médias ni des milieux politiques, submergés par la rhétorique publicitaire des lobbyistes de l'énergie. C'est regrettable, car leur conclusion se comprend facilement : loin de restaurer une quelconque prospérité, les gaz de schiste gonflent une bulle artificielle qui camoufle temporairement une profonde instabilité structurelle. Lorsqu'elle éclatera, elle occasionnera une crise de l'approvisionnement et une envolée des prix qui risquent d'affecter douloureusement l'économie mondiale".
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Re: Spéculation : la bulle de gaz

    Message  Sophie le 14/4/2013, 17:26

    Article de la Revue "Nature" - mars 2013
    par J. David Hughes (Post Carbone Institut).
    Rendements des gisements surestimés et sous-estimation des coûts de production, tel est le constat de cet article.

    La révolution des gaz et pétrole de schiste changerait la donne en matière d'énergie : compensation du déclin des ressources conventionnelles, carburants de transition pour un futur moins carboné, positionnement des Etats-Unis parmi les plus grands producteurs de pétrole, réduction des importations.

    Cette idée est d'ailleurs bien admise par les prévisionnistes gouvernementaux, y compris par l'IEA (International Energy Agency) et l'EIA (US Energy Information Administration).

    Mais l'annonce ne tient pas face aux études. C'est en tous cas la conclusion d'un rapport publié par J. David Hughes, qui a analysé 30 champs de production de "shale-gas" and 21 de "tight-oil" (ou "shale-oil) aux Etats-Unis. La productivité décline rapidement et les coûts de production sont supérieurs aux prix actuels du gaz. Maintenir la productivité oblige à forer et à investir toujours davantage. Et même si elle peut être maintenue un certain temps, elle est bien en-dessous des prévisions exubérantes des industriels et des gouvernements.

    Lire la suite :

    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Re: Spéculation : la bulle de gaz

    Message  Sophie le 17/8/2013, 16:58

    Une bonne synthèse, publiée le 31 mai 2013 sur
    => le WebZine "Monde qui Bouge" <=
    (Réseau Idée en Belgique)

    Contenu sponsorisé

    Re: Spéculation : la bulle de gaz

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 12/12/2017, 08:48