Forum du Collectif Citoyen opposé à l'exploration et l'exploitation des Gaz et Pétrole de Schiste. Ni ici, Ni ailleurs ! Ni aujourd'hui, Ni demain !

14 et 15 novembre 2013 : Daniel Villanova et son spectacle "La Croisade des Rabat-Joie" au théâtre Jean Vilar de Montpellier.
7 septembre 2013 : Projection de Gasland 2 au Diagonal de Montpellier (17h30), suivie d'un débat en présence du réalisateur.
11 octobre 2013 Conseil Constitutionnel : la QPC de Schuepbach est rejetée.
[Commission de Suivi+forages "expérimentaux"] 22 mars 2012 : le Décret est paru au JO. Voir le sujet dans "Documentation" + "Loi... : procédure, application..."
[Permis de Montélimar] 12 décembre 2011 : le groupe Total a déposé un recours auprès du Tribunal Administratif. Voir le sujet dans "Revue de Presse".
29 nov. 2012 : après la conférence environnementale, lancement du "débat national sur la transition énergétique" du gouvernement Ayrault.

Novembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le 1/10/2013, 13:22


    [Russie] Moscou multiplie les alliances

    Partagez
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    [Russie] Moscou multiplie les alliances

    Message  Sophie le 14/4/2013, 18:39

    "Gazprom s'allie à Shell pour forer l'Arctique et le pétrole de schiste en Russie"
    => Article RFI du 9 avril 2013 <=
    Extraits :

    "Vladimir Poutine a profité de sa visite au Pays-Bas, lundi 8 avril, pour parrainer un accord pétrolier entre le géant russe du gaz Gazprom et la compagnie néerlandaise Shell. Moscou multiplie les alliances avec les compagnies occidentales pour développer les pétroles difficiles d'accès, comme celui de l'Arctique [...].

    Si la Russie veut garder son rang de premier producteur mondial d'hydrocarbures, elle doit à tout prix développer les pétroles dits «non conventionnels» [...]. Il faudra utiliser des compétences techniques, comme la fracturation hydraulique, que la Russie ne maîtrise pas. Et des capitaux gigantesques à la mesure des difficultés de forage dans les eaux glacées de l'Arctique.

    C'est pourquoi la Russie fait appel aux compagnies privées étrangères pour épauler ses propres compagnies d'État, seules habilitées à recevoir des licences : le géant russe du pétrole Rosneft s'est déjà allié à l'Anglo-Néerlandais BP, à l'Américain Exxon Mobil, au Norvégien Statoil et à l'Italien Eni pour se lancer dans l'exploration de l'Arctique ou des pétroles de schiste de Sibérie [...].

    Pour Shell, c'est une consolation après les déboires qu'elle a connus à l'autre bout de l'Arctique, au nord des États-Unis : la major européenne a dû renoncer à ses tentatives de forages au large de l'Alaska jusqu'à l'année prochaine, après plusieurs avaries, en partie liées à la glace [...]".

      La date/heure actuelle est 23/11/2017, 20:07