Forum du Collectif 34 Grand Montpellier ''Gaz de Schiste : Non Merci !''

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum du Collectif Citoyen opposé à l'exploration et l'exploitation des Gaz et Pétrole de Schiste. Ni ici, Ni ailleurs ! Ni aujourd'hui, Ni demain !

14 et 15 novembre 2013 : Daniel Villanova et son spectacle "La Croisade des Rabat-Joie" au théâtre Jean Vilar de Montpellier.
7 septembre 2013 : Projection de Gasland 2 au Diagonal de Montpellier (17h30), suivie d'un débat en présence du réalisateur.
11 octobre 2013 Conseil Constitutionnel : la QPC de Schuepbach est rejetée.
[Commission de Suivi+forages "expérimentaux"] 22 mars 2012 : le Décret est paru au JO. Voir le sujet dans "Documentation" + "Loi... : procédure, application..."
[Permis de Montélimar] 12 décembre 2011 : le groupe Total a déposé un recours auprès du Tribunal Administratif. Voir le sujet dans "Revue de Presse".
29 nov. 2012 : après la conférence environnementale, lancement du "débat national sur la transition énergétique" du gouvernement Ayrault.

Octobre 2021

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le 1/10/2013, 13:22

Le Deal du moment :
Demon Slayer – Coffret (T19 + Roman N°02) en ...
Voir le deal
15.99 €

    [Offshore] Méditerranée menacée

    Sophie
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    [Offshore] Méditerranée menacée Empty [Offshore] Méditerranée menacée

    Message  Sophie 26/1/2012, 09:41

    La société britannique Melrose demande la prolongation de son permis de prospection d’hydrocarbures "Rhône Maritime" au large à 50 km de Marseille et à 25 km de Toulon. Elle demande également son transfert à la société texane Noble Energy. Un gisement d'hydrocarbures aurait été identifié.

    Ce permis a été accordé en 2002 (sur 25000 km²) pour 3 ans, prolongé une première fois en 2006 (sur 12500 km²) pour 5 ans jusqu'à fin 2010.
    Alors que le permis est arrivé à expiration et qu'une nouvelle demande de reconduction n'a pas encore reçu de réponse officielle, fin 2010/début 2011 la campagne de prospection est en cours, avec notamment des "études sismiques en deux dimensions utilisant des ondes acoustiques". Plusieurs échouements de cétacés se produisent en février. Pour le groupe d'études des cétacés de Méditerranée (GECEM), "le phénomène est tout à fait hors norme [...] et pose très clairement la question de savoir s'il y a une relation".
    Date butoir : l'Etat devait renouveler le permis le 18 février au plus tard. Elle a été repoussée au 11 avril.

    La concession est située à proximité immédiate du sanctuaire Pelagos pour la protection des mammifères marins du Parc National de Port-Cros, qui abrite nombre d’espèces protégées (notamment baleines, tortues marines et poissons), des Îles d'Hyères et à une trentaine de kilomètres seulement du futur parc national des Calanques. L'enquête publique concernant la création de ce parc vient en effet tout juste de rendre un avis favorable.
    José Bové appelle à faire du WE de Pâques, les 7 et 8 avril prochains,
    "le Trafalgar du gaz de schiste".
    "Nous demanderons à tous les bateaux du Var, de la Corse, jusqu'à Marseille, de sortir. Nous appellerons les marins, les pêcheurs, les plaisanciers à se mobiliser et faire un grand convoi de bateaux vers le site. On va rassembler les collectifs, les associations [...] pour faire de cette histoire de forage en Méditerranée le point central de la mobilisation du printemps. Le WE de Pâques, c'est moins de trois semaines avant le premier tour de l'élection présidentielle. Ca tombe très bien".
    La carte :
    [Offshore] Méditerranée menacée Rhone-10

    Télécharger le rapport Melrose/Noble => ici <=
    "La fracturation hydraulique est aussi employée en géothermie et pour la production de gaz conventionnel, notamment en offshore. Il existe près de deux millions de puits avec fracturation dans le monde à l’heure actuelle, surtout dédiés aux gaz conventionnels”, précise Roland Vially, géologue à l’Institut Français du Pétrole Energies nouvelles (IFP Energies nouvelles) sur le site Banque des savoirs essonne .

    Sources : Usine Nouvelle du 26 décembre 2011 , Site GdS83 Mer , Le Monde du 17 janvier 2012 , La Provence du 16 décembre 2011 , Var Matin du 22 janvier 2012


    Dernière édition par Sophie le 7/3/2012, 19:26, édité 1 fois
    Sophie
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    [Offshore] Méditerranée menacée Empty Une date pour vos agendas : le 8 avril

    Message  Sophie 7/3/2012, 19:25

    Grande manifestation à La Seyne sur Mer
    sur terre et en mer
    12h pique-nique - 14h rassemblement
    [Offshore] Méditerranée menacée Trafal10

    Signez la pétition => CyberActeurs <=
    Sophie
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    [Offshore] Méditerranée menacée Empty Danger écarté... pour l'instant ?

    Message  Sophie 15/4/2012, 10:02

    La procédure d'instruction du permis Rhône Maritime est arrivée à échéance. Aucune réponse parue au Journal Officiel, ce qui vaudrait "rejet implicite" de la demande de renouvellement (article 49 du décret n°2006-648 du 2 juin 2006).
    --------------------------
    Communiqué de Presse de José Bové :
    Hydrocarbures en Méditerrannée
    Melrose coulé, le permis de prospection d’hydrocarbures Rhône-Maritime n’est pas renouvelé.

    Le 11 avril était le terme ultime de la procédure d’instruction du renouvellement du permis Rhône-Maritime, attribué par l’Etat français depuis 2002, au large des côtes des Bouches-du-Rhône, du Var et de la Corse. Faute de la publication au Journal Officiel du renouvellement de ce titre, le titulaire du permis, la société écossaise Melrose Mediterranean Limited, n’a définitivement plus d’autorisation de prospecter.

    Le Président de la République avait annoncé à Caen le vendredi 6 avril, puis confirmé à St Raphaël (Var) le lendemain, à la veille du Trafalgar des Pétroliers, sa volonté de ne pas voir renouveler ce titre minier et a notamment déclaré : « je ne crois pas qu’il soit très intelligent de décider d’un forage pétrolier en Méditerranée ». Le Ministère de l’Energie, par voie de presse, a complété les déclarations du Président, le dimanche 8 au soir, en déclarant ne pas avoir répondu à la demande de Melrose et que cette absence de réponse vaut « rejet implicite ». (au vu de l’article 49 du décret n°2006-648 du 2 juin 2006).

    Pour José Bové, député européen (Europe Ecologie), c’est la forte mobilisation des collectifs du littoral et de toutes les familles de l’écologie qui a porté ses fruits : « Le gouvernement a été contraint de faire sien les arguments des opposants au projet et de fermer la porte aux pétroliers. Je resterai aux côtés des collectifs du Littoral dans leur combat pour écarter tout risque futur, notamment celui du projet Gold dans le Golfe du Lion. Quand on est capable de se rassembler, on est capable de gagner des batailles essentielles et vitales. »
    --------------------------
    NOTE JURIDIQUE

    Trafalgar des pétroliers
    Permis Rhône-Maritime : 10 ans d’histoire
    Une succession d’autorisation et de titulaires

    Par arrêté du 29 mars 2002, l’Etat a accordé le Permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux à la société TGS-TROPEC.

    Par arrêté du 11 octobre 2006, l’administration a autorisé la mutation de ce permis au profit de la société Melrose Mediterranean Limited et a prolongé sa durée au 19 novembre 2010.

    La société Melrose a demandé l’autorisation de mutation et de prolongation de ce permis au profit de la société Noble Energie France. Cette demande est toujours à l’instruction.

    Autorisation à l’instruction

    Pour le Permis Rhône-Maritime, le délai d’instruction s’achèvera le 11 avril 2012 car l’administration a 15 mois pour statuer sur une demande de prolongation d’un permis de recherche. L’absence de décision dans ce délai vaut rejet (Article 49 du décret n°2006-648 du 2 juin 2006).

    Les anomalies de ce permis relèvent les imperfections du Code Minier et du Code de l’Environnement :

    Pendant l’instruction de la demande de prorogation ou de changement de titulaire, les travaux peuvent légalement continuer (article L 142-6 du Code Minier).

    L’objectif poursuivi est de ne pas pénaliser le demandeur en cas de retard de l’administration dans l’instruction de la demande. Cela permet donc à un titulaire de permis de continuer tranquillement son activité après échéance de validité de son permis et avant l’autorisation de la mutation du permis. L’intérêt privé prime donc sur l’intérêt général.

    Il ressort du rapport de la société Melrose Mediterranean Limited du 23 août 2011 (en application de la loi du 13 juillet 2011) que c’est conjointement à la société Noble Energy France qu’elle réalise les travaux alors même que la demande de mutation n’est pas intervenue et que la durée de validité du permis a expiré. De plus la société Noble Energy est présentée comme possédant « 72,5% du permis » selon les déclarations publiques de la Société Melrose (Le Monde du 17 janvier 2011) alors même que la mutation du permis expiré et non reconduit, n’a pas été autorisé.

    Aucune enquête publique n’est prévue qui aurait permis d’intégrer les termes de la Convention d’Arrhus et de se confronter à la loi du 10 juillet 2010 dite de Grenelle II, qui prescrit la tenue d’une enquête publique « pour toutes réalisations d’aménagements, d’ouvrages ou de travaux exécutés par des personnes publiques ou privées […] lorsqu’en raison de leur nature, de leur consistance ou du caractère des zones concernées, ces opérations sont susceptibles d’affecter l’environnement. » Il n’y a donc ni information, ni consultation, ni participation du public ou des collectivités territoriales.

    Le régime d’autorisation en matière minière s’affranchit de la protection des zones protégées ou classées en fonction de leur intérêt environnemental (contrairement au code de l’urbanisme).

    La réforme programmée du Code Minier ne parait pas remettre en question ce régime d’exception.

    Contenu sponsorisé

    [Offshore] Méditerranée menacée Empty Re: [Offshore] Méditerranée menacée

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est 22/10/2021, 19:32