Forum du Collectif Citoyen opposé à l'exploration et l'exploitation des Gaz et Pétrole de Schiste. Ni ici, Ni ailleurs ! Ni aujourd'hui, Ni demain !

14 et 15 novembre 2013 : Daniel Villanova et son spectacle "La Croisade des Rabat-Joie" au théâtre Jean Vilar de Montpellier.
7 septembre 2013 : Projection de Gasland 2 au Diagonal de Montpellier (17h30), suivie d'un débat en présence du réalisateur.
11 octobre 2013 Conseil Constitutionnel : la QPC de Schuepbach est rejetée.
[Commission de Suivi+forages "expérimentaux"] 22 mars 2012 : le Décret est paru au JO. Voir le sujet dans "Documentation" + "Loi... : procédure, application..."
[Permis de Montélimar] 12 décembre 2011 : le groupe Total a déposé un recours auprès du Tribunal Administratif. Voir le sujet dans "Revue de Presse".
29 nov. 2012 : après la conférence environnementale, lancement du "débat national sur la transition énergétique" du gouvernement Ayrault.

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le 1/10/2013, 13:22


    Les industriels créent leur propre comité de réflexion

    Partagez
    avatar
    Sophie

    Date d'inscription : 18/06/2011
    Localisation : Montpellier - Celleneuve
    Humeur : Enervée

    Les industriels créent leur propre comité de réflexion

    Message  Sophie le 26/5/2012, 08:52

    Extraits :

    "Le groupement des entreprises et professionnels de la filière des hydrocarbures, le GEP-AFTP, a annoncé ce vendredi le lancement d'un «comité de réflexion» sur l'extraction du gaz de schiste, afin d'apporter des «réponses dépassionnées» sur ce sujet hautement sensible [...].
    Interdiction de la fracturation hydraulique
    [...] Pour le GEP-AFTP, cette interdiction a été décidée sans que le grand public ne soit véritablement informé, «car la communication parfois spectaculaire n'a pas laissé de place au dialogue et au débat constructif», et «l'industrie et les professionnels n'ont pas pu être écoutés».

    Le comité va donc s'atteler à démontrer que la «longue expérience» accumulée par les industriels sur la fracturation hydraulique leur «permet d'apporter des réponses concrètes aux problématiques» qui se posent et «d'exploiter ces hydrocarbures dans le respect de l'environnement», explique le groupement.

    Ce comité sera donc un porte-voie des industriels, qui espèrent que la France finira par revoir sa position [...].

      La date/heure actuelle est 20/10/2017, 23:23